Récits de femmes

Création du 11 au 15 janvier 2017

Théâtre de La Lucarne

De Dario Fo et Franca Rame

Mise en scène de Gérard David

Avec Esther Berquer, Marion Claux et Julie Hercberg

Récits de femmes est construit à partir d’un assemblage de textes tirés de Récit s de femmes et autres histoires, écrits par Dario Fo en collaboration avec Franca Rame. Cette suite de monologues parue en 1986 est inspirée par la lutte des Italiennes pour le droit au divorce et la légalisation de l’avortement. Elle traite avec humour de la condition de la femme, de la sexualité, de la solitude, des relations homme-femme, de l’adolescence, de l’éducation, de l’aliénation au travail, de l’exploitation, tout en proposant une réflexion sur l’organisation de la société et ses dysfonctionnements. Parce que la voix des femmes a encore besoin de se faire entendre partout à travers le monde, le texte de Franca Rame et Dario Fo est apparu d’une grande actualité. Parmi les Récits de femmes et autres histoires, quatre ont été sélectionnés pour le projet: Médée / Devenir mère au cœur d'un ouragan / Le Réveil / Nous avons tous la même histoire à raconter.

Note d'intention du metteur en scène :

 

Libre !

Libre, oui c’est bien ainsi qu’il faut percevoir l’écriture de Dario Fo, une écriture libre qui surgit du plateau, une écriture au service du quotidien. Pour tout dire tout entendre, oui c’est cet agencement de mots, ce foisonnement que nous proposent Dario Fo et Franca Rame. Il leur faut à tous deux un sens de l’observation, une acuité critique sans concession pour pouvoir nous livrer ces textes, un régal d’où émerge la parole du peuple. Anti-corruption, féministe et populaire, leur théâtre toujours intelligent reste accessible à tous, car pour eux le politique passe par le rire.

Extrait du texte :

« Médée »

 

"Et puis personne ne t’a couverte de honte ni causé d’offense, car ton mari parle de toi avec le plus grand respect. Il dit que tu es la meilleure des femmes, qu’il n’y a pas plus aimante pour ses enfants, pour lui même... et qu’il te gardera toujours dans son coeur...

Que fais-tu Médée ? Parle ! Tu ne réponds pas ? Ouvre la porte, Médée viens à nous et parle... Ta souf­france et tes pleurs sont aussi les nôtres ; nous avons connu le même sort ! Nous aussi nos maris nous ont causé du tort, nous pouvons comprendre."

Teaser du spectacle